Alexandra Lupidi · Création musique et interprète
Mezzo–Soprano · Compositrice · Instrumentiste (guitares, percussions,
contrebasse, accordéon, bidouillages)

 

Mon aventure artistique avec Ilka a commencé avec La vieille et la bête il y a six ans, bientôt suivi par Sinon, je te mange… Six années pendant lesquelles nous avons partagé la scène, les repas, les routes, les tournées. Six années de découvertes et d’enrichissement artistiques à ses côtés.

Alexandra Lupidi se révèle très tôt dans les registres jazz, classique et musiques traditionnelles d’Italie et d’Espagne. Elle se produit dans diverses formations jazz, du duo au big-band privilégiant l’improvisation vocale (Sunset, Bilboquet, Café Universel…). Elle suit une formation lyrique auprès de Christiane Eda-Pierre, puis de Christophe Le Hazif. Elle aborde la scène dans nombreux choeurs d’opéra (Châtelet, Opéra-Comique, Opéra de Montpellier, Rennes, Angers…) En tant que soliste elle interprète L’enfant dans Der Jasager de Kurt Weil, mise en scène de Ludovic Lagarde. Candelas dans L’amour sorcier, version flamenca, de Manuel de Falla à l’Opéra de Rouen et d’Evreux sous la direction de Laurence Equilbey … En rejoignant le quatuor a capella Sanacore qui se produit en France et à l’étranger, Alexandra Lupidi renoue avec ses origines italiennes dans le chant traditionnel et dans les créations contemporaines. Elle fait partie du quatuor vocal Les lunettes, direction artistique Ludovic Montet, qui improvise autour de Bach, Juan del Encina, Schütz… Parallèlement elle compose, chante et joue pour le théâtre et la danse avec les compagnies Arène-Théâtre, Courant d’Air, Balançoire, Théatre Itinérant de la Cabane, Retouramont… Et également au sein du groupe Alessandra Lupidi qu’elle a créé avec la complicité de Franck Gervais. Chef de choeur, elle a dirigé la chorale Pablo Neruda à Bagnolet. ( Création: Messe Brève Santa Maria Infraportas – L’enfance de Gargantua).

Son travail avec Ilka Schönbein dans La Vieille et la bête, voyage à travers chacune de ses couleurs vocales et musicales. Elle compose également la musique de Queue de Poissonne mise en scène par Ilka Schönbein avec Laurie Cannac ainsi que celle de Blanche-Ebène, prochaine création de Laurie Cannac.

 

© Marinette Delannée 2014

 

SUSKA KANZLER
Tambura · Voix · Conception & Réalisation des décors

Depuis 1995, elle est Maître menuisière et travaille tout particulièrement le bois massif. C’est en réalisant la fabrication d’une harpe qu’elle se découvre une passion pour la construction des instruments. En 2015 elle tombe sur l’instrument « Tambura ». En jouant de la tambura elle découvre ses multiples sons, ses riches harmoniques, ses voix, qui soignent les corps et les âmes. Depuis elle construit des tamburas de toutes formes, de toutes tailles. Elle voyage avec Ilka à la recherche d’églises, de monastères, et de toutes sortes de lieux acoustiques pour y jouer et faire sonner la tambura. Depuis 2015, elle organise le festival annuel de marionnettes « Darmstädter Figurentheatertage » qui a lieu sur le Wagenplatz (résidence collective) à Darmstadt en Allemagne.
En 2016 elle conçoit et construit le décor de Ricdin- Ricdon et de Eh bien, dansez maintenant.

 

Anja Schimanski 

Assistance à la mise en scène · Création lumière ·
Régie générale, lumière et son

Elle découvre son enthousiasme pour la mise en lumière au cours de sa participation en tant qu’artiste au sein du
Women’s Circus Melbourne, Australie en 2000. Puis elle travaille comme régisseuse lumière et son au théâtre Rex
à Wuppertal, poursuit sa formation de technique du spectacle vivant à Cologne et obtient en 2009 le diplôme de
régisseuse générale et lumière.

Suivent des engagements en tant que créatrice et régisseuse lumière au théâtre Wuppertaler Bühnen et à l’Opéra
de Chambre de Cologne, mais aussi pour des compagnies indépendantes (Kranevit Theater/Berlin, le quatuor
Sanacore/Paris…). Elle travaille en tant que directrice technique pour RIGOLO nouveau cirque WINGS in my heart
en Suisse et pour des festivals en France et à l’étranger.

Après sa formation de technicienne son en 2016, elle sonorise les groupes de musique des festivals dont
Wilhelmsburg 48h/Hambourg et Les festivalières/Mont de Marsan.

Son étroite collaboration avec Ilka Schönbein débute en 2009. Elle crée et réalise la mise en lumière des
productions La Vieille et la bête (2009), Aber der Wolf fand sie alle! (2012), Sinon je te mange… (2014), Ricdin
Ricdon (2017) et Eh bien, dansez maintenant!